Code déontologique du CRESEC


Le Shiatsu étant une pratique issue de la culture japonaise et portant en elle les valeurs profondes de cette société, le code de déontologie présenté ci-après s’appuie sur les 7 valeurs du code du Bushido, fondement même de la culture japonaise :


- Droiture/rectitude/rigueur


Le praticien s’engage à exclure de sa pratique toute forme de prosélytisme religieux, politique ou sectaire.
Il doit également poser un frein à toute forme de manipulation morale ou psychique que pourrait exercer la personne reçue en séance.


- Courage


Le praticien s’engage à ne pas recevoir en séance toute personne souffrant de cancer évolutif,
de phlébites, de troubles mentaux ainsi que les femmes enceintes respectant en cela les contre-indications de la pratique.
Il doit également être à même d’avoir le courage de reporter ou d’annuler une séance si la personne présente des troubles ne relevant pas de la pratique du Shiatsu.


- Bienveillance


Le praticien n’est pas là pour poser des notions de valeur ou des jugements moraux.Il s’engage à pratiquer la bienveillance, l’humilité et l’écoute active afin d’adapter au mieux son choix d’intervention.


- Respect


Le praticien s’engage à respecter l’intégrité physique, morale et psychologique de la personne reçue en séance.


- A respecter la demande de la personne reçue en séance.
- A respecter les choix de protection de la personne reçue en séance.
- A respecter le secret professionnel.


- Sincérité/honnêteté


Le praticien s’engage à reconnaître ses limites et celles de son art en toute honnêteté et de réorienter si besoin le receveur vers une technique plus adaptée ou vers un professionnel de santé compétent.


- Honneur


Le praticien s’engage à fournir une prestation de qualité, garantie par la formation professionnelle et personnelle continue .Il s’engage également à pratiquer des honoraires proportionnels aux prestations fournies et aux charges dues.

 

  • facebook-square